Les masques narinaires : ce qu’il faut retenir

341
Partager :

La première étape de votre parcours de traitement par PPC est de choisir un masque à la fois confortable et efficace. Lisez la suite et choisissez entre un masque nasal ou un masque narinaire afin de trouver le masque qui répond à vos besoins.

Masques nasaux ou masques narinaires

Un bon masque est souvent essentiel pour bien tolérer et utiliser votre traitement. Mais il existe de multiples modèles. Comment sélectionner correctement un masque PPC ? Il se décline trois modèles principaux de masques :

A lire en complément : Recourir aux services des praticiens de la médecine douce : quels avantages ?

Les masques nasaux et les masques narinaires, qui permettent une ventilation par le nez. Les masques bucconasaux, également appelés masques faciaux, permettent de ventiler par le nez ou la bouche selon les préférences.

La solution de secours : le masque nasal

Il est vrai que lorsque l’on est atteint d’apnée du sommeil, il est fréquent d’ouvrir la bouche. Il est donc considéré comme nécessaire d’appliquer immédiatement un masque facial. Le fait d’ouvrir la bouche pour respirer en dormant est un simple réflexe pour éviter d’être étouffé. Et cela se produit exactement parce que le pharynx se ferme, ce qui entraîne une apnée. L’ouverture de la bouche n’est donc pas physiologique. Lorsqu’une PPC est utilisée, le pharynx s’ouvre à nouveau, ce qui signifie qu’il n’y a plus besoin d’ouvrir la bouche ! Par conséquent, le masque nasal est généralement la solution idéale. Vous n’aurez plus besoin d’ouvrir la bouche pour respirer, car vos apnées seront réglées. Cela permettra le traitement de l’apnée et une meilleure ventilation nasale physiologique.

Lire également : Déficit fonctionnel permanent DFP : comprendre, évaluer et gérer efficacement

Masque narinaire pour ceux qui ventilent par le nez

En ce qui concerne les masques narinaires, ils sont d’abord destinés à un patient qui utilise la ventilation par le nez. Cependant, le masque narinaire présente des avantages utiles qui peuvent être bénéfiques par rapport à un masque nasal :

  • Il n’y a pas de bulle dans le nez, simplement des embouts dans le début des narines. 
  • Il n’y a pas de barre centrale, ce qui vous permet de libérer votre champ de vision.
  • Mise en place et retrait rapide sans crochets latéraux
  • Une étanchéité simple à obtenir et peu de risques de fuites d’air la nuit
  • Un sentiment de contact qui peut s’avérer très appréciable.

Il est très discret. Cependant, il peut provoquer des irritations des parois nasales. Pour plus d’informations sur ce type de masque PPC, vous pouvez visiter ce site.

Les variétés de mode de débit d’air : masque narinaire PPC 

Ce traitement ne peut être prescrit que par un médecin après que le diagnostic d’apnée du sommeil a été confirmé par un examen approprié. Il suggérera le traitement le plus adapté à votre situation. Ainsi, il existe différents types de pression positive continue pour les masques narinaires :

Les trois principaux types

Le masque narinaire PPC à pression fixe permet un débit d’air constant définit préalablement par le médecin.

L’appareil par pression positive continue auto-piloté émet une pression automatiquement. Celle-ci s’adapte selon la fréquence des apnées et hypopnées qui sont observées durant les diverses phases de sommeil.

Le dispositif PPC à double niveau de pression produit un débit plus faible à l’expiration. Ce type de masque augmente :

  • le confort du patient
  • la probabilité qu’il suive le traitement.

Partager :