Le piercing prince Albert : les soins à apporter pour éviter les infections

41
Partager :

Les piercings ont le vent en poupe. Pour la plupart de gens, ils représentent un art corporel et une belle manière d’apporter plus d’attrait à son apparence physique. Les piercings peuvent se faire à différents endroits sur le corps. Il en existe plusieurs types et chacun d’entre eux se démarque par leurs spécificités. Chez la gent masculine, le piercing prince Albert ne cesse de gagner en popularité. Tour d’horizon sur l’essentiel à savoir sur ce type de perçage et les soins y afférents !

Le piercing prince Albert : Qu’est-ce c’est ?

Le piercing prince Albert occupe une place de premier ordre dans le lot des piercings du sexe masculin. C’est le perçage de l’extrémité du sexe de l’homme. Généralement, ce piercing s’effectue à travers l’implantation d’une pince ou encore d’un bijou dans l’urètre. Le bijou ou la pince insérée doit atteindre le méat et le bout doit s’afficher sur la zone inférieure du gland. Néanmoins, dans certains cas, il est possible de procéder à une inversion de sorte à ce que le bijou apparaisse sur la partie supérieure.

A voir aussi : Pourquoi suivre les blogs qui donnent des conseils pour arrêter le sucre ?

Il faut noter que le piercing prince Albert peut prendre énormément du temps à cicatriser. La durée de cicatrisation à laquelle il convient de s’attendre oscille entre 6 et 18 semaines. Dans la pratique, le spécialiste peut faire usage de plusieurs types d’ornement à l’instar des barres courbées, des althères droites, des anneaux ou encore des pénis plug. Ce type de perçage étant complexe, l’idéal est de se renseigner auprès d’un professionnel agréé avant de s’y lancer.

Quels sont les soins nécessaires pour éviter les infections ?

Le piercing prince Albert nécessite des soins à mettre en pratique quotidiennement pour être à l’abri d’éventuelles déconvenues. En effet, les experts préconisent des gestes à effectuer sur le bijou deux fois par jour pendant 15 jours, puis une fois par jour. D’emblée, lavez minutieusement vos mains à l’aide d’une eau savonneuse, ensuite séchez-les avec un linge propre. Procédez au nettoyage soigneux du piercing avec une compresse et du savon doux antibactérien en débarrassant tous les débris (les dépôts de lymphe). Pour rincer, utilisez de l’eau tiède.

A lire aussi : Comment passer par une crise d'anxiété ?

Après séchage, faites tremper dans un sérum physiologique durant cinq minutes et séchez à nouveau. Par ailleurs, il convient de souligner qu’un nettoyage de trop pourrait empiéter sur la cicatrisation. L’utilisation des produits sans irritants est recommandé pour un résultat impressionnant.

D’autres précautions à prendre pour éviter les complications

Hormis les soins à apporter à son piercing prince Albert, il existe d’autres précautions nécessaires pour éviter les infections. En outre, il est conseillé de vérifier pendant la cicatrisation le serrage du bijou lors des procédures de nettoyage. Vous devez éviter d’essayer d’extraire ou de changer par vous-même votre bijou, si vous n’êtes pas habilité à le remplacer. Pendant les quinze premiers jours de la cicatrisation, vous devez esquiver toute consommation d’aspirine et bien d’autres anticoagulants. En période de cicatrisation, les bains publics peuvent avoir un impact négatif.

À ce titre, vous devez éviter les piscines, les saunas, les bains en eau de mer qui peuvent être source d’infections. Ne mettez jamais de l’alcool sur votre piercing prince Albert, et surtout ne mettez pas de pansement. Après cicatrisation, vous devez toujours désinfecter les bijoux lors des changements.

Quel bijou privilégier pour le piercing prince Albert ?

Dans le cadre d’un piercing prince Albert, de nombreuses possibilités s’offrent à vous concernant les bijoux. Lors de la cicatrisation, le bijou le plus recommandé reste l’anneau. C’est la solution à privilégier pour avoir plus de facilité durant les soins. Vous pouvez opter pour un anneau d’une épaisseur d’environ deux millimètres ou 2,4 millimètres. Après la cicatrisation, il devient possible de changer la donne. Vous pourrez opter pour une épaisseur d’au moins 3,2 millimètres. Cela permet de limiter le risque de déchirement. Cependant, en cas d’élargissement, vous pouvez aller bien au-delà, en termes d’épaisseur. Vous pouvez privilégier après la cicatrisation, un anneau à boule ou segment, un fer à cheval ou encore un barbell court. Les pointes et les bijoux harassants sont à éviter en priorité.

Partager :