Maison de retraite publique & maison de retraite privée : quelle différence ?

132
Partager :
Maison de retraite publique & maison de retraite privée : quelle différence ?

À partir d’un certain âge, il n’est plus orthodoxe de laisser les personnes âgées vivre seules ou vivre dans une maison qui ne contribue pas à leur bien-être et épanouissement. Pour ce fait, nous nous tournons désormais vers les maisons de retraite afin de permettre à nos séniors de passer du bon temps parmi leur pair. Au moment d’appliquer cette volonté/décision, on se confronte au choix entre un établissement public et un établissement privé. Il est alors nécessaire de nuancer entre la maison de retraite publique et la maison de retraite privée afin d’opérer un bon choix.

Maison de retraite publique

Plus de 80 % des maisons de retraite sur le sol français sont des établissements publics ou associations à but non lucratif. Il en ressort donc qu’à peine 1/5 des centres d’accueil pour séniors sont privés (à but lucratif). 

A lire également : Comment puis-je savoir ce que le fonds commun de placement paie ?

Une maison de retraite publique constitue un centre d’hébergement pour séniors sous la responsabilité du centre d’action sociale, de l’assistance publique. Il peut aussi s’agir d’un centre hospitalier qui prend uniquement en charge les personnes âgées. Il est préférable d’en savoir plus sur la personne âgée avant de pouvoir le convier à une maison de retraite. Vous pouvez utiliser le gir 4 pour avoir une idée du degré d’autonomie du sénior proche de vous.

La mission essentielle d’une maison de retraite consiste à fournir une aide sociale aux séniors et son tarif est fixé par le conseil général du département. Ainsi, les frais de l’hébergement d’un centre d’accueil public pour personnes âgées font environ 54,39 €/jr et 1 631,70 €/mois (plus abordable). Elle héberge aussi bien les séniors valides que ceux dépendants et surtout les plus démunies.

Lire également : Comment connaître la base du remboursement de la sécurité sociale ?

Maison de retraite privée

Contrairement à un centre de retraite publique qui s’érige souvent en zone rurale pour faire profiter du calme aux séniors, la maison de retraite privée est souvent installée en zone urbaine. Elle est généralement sous la tutelle d’un groupe hôtelier, d’une caisse de retraite, d’une fondation, d’une mutuelle ou association de type 1901.

C’est un centre pour les personnes nanties, mais il accueille également les personnes aux revenus modestes s’il dispose d’un agrément DDASS. Ce centre peut vous coûter au moins 82 €/jr, soit 2460 €/mois, ce qui permettra aux pensionnaires de vivre tout le confort dont ils ont besoin. 

Partager :