Que faire en cas de sciatique du sportif ?

504
Partager :

La sciatique est une douleur le long du trajet du nerf sciatique au niveau de la jambe. Les causes de cette douleur sont multiples, mais la forme la plus commune est la lombosciatique. Aussi, un entraînement assidu dans certaines disciplines peut être à l’origine des douleurs sciatiques. Quelles sont les différentes causes de la sciatique du sportif ? Quels sports pratiquer en cas de sciatique ?

Qu’est-ce que la sciatique et quelles sont ses manifestations ?

La sciatique se définit comme étant une douleur liée à un nerf. La douleur liée au nerf a eu lieu au niveau du nerf le plus gros et le plus long de l’organisme. Ce nerf joue en effet un grand rôle, celui d’assurer la sensibilité d’une partie de la jambe et le mouvement de la jambe.  Elle se manifeste de plusieurs façons.  Parmi les manifestations les plus connues de la sciatique sportif, on note des modifications de la sensibilité dans la jambe et une faiblesse des muscles inférieurs de la jambe. 

A lire également : Les bienfaits essentiels de l'exercice physique pour les seniors : améliorez votre santé et votre bien-être

Quelles sont les causes de la sciatique ?

Selon certaines recherches, il a été démontré que tout phénomène à l’origine d’une compression ou d’une inflammation du nerf peut être l’origine d’une sciatique. Toutefois, la cause principale à 85% de la sciatique est la hernie discale. Cette douleur est alors due à la compression et à l’inflammation d’une racine du nerf sciatique. Il existe d’autres causes, moins fréquentes, qui sont aussi à l’origine d’une sciatique. Parmi ces causes, on compte l’arthrose des vertèbres lombaires, une infection au niveau de la colonne vertébrale et une tumeur ou des métastases au niveau de la colonne vertébrale. Notons aussi qu’une forme de sciatique affecte particulièrement les femmes au cours de la grossesse. Cette douleur serait due aux troubles de la posture associés à la prise de poids de la femme enceinte.

Chez les sportifs, les douleurs sciatiques s’expriment par des glissements ou des pincements vertébraux qui entraînent. Pour ce fait, certains sports sont à privilégier que d’autres pour pouvoir soulager la sciatique du sportif.

A lire en complément : Les essentiels pour garder la forme après 60 ans : les meilleurs exercices physiques à adopter

Quels sports pratiquer en cas de sciatique ?

Dès les premières manifestations de la sciatique, vous devez réduire vos séances d’entraînement. Il est fortement recommandé d’arrêter le sport durant quelques semaines, le temps que la douleur passe. Pourtant, l’exercice physique est essentiel pour pouvoir soulager les douleurs de la sciatique. Le sport permet de stabiliser le dos en tonifiant les muscles et de mobiliser le nerf sciatique. Les sports les plus recommandés pour guérir la sciatique sont les sports à faible impact. Pour guérir la sciatique, vous pouvez pratiquer des sports d’endurance à faible impact comme le vélo d’appartement, la marche rapide, le jogging léger sur tapis ou encore le vélo elliptique. La natation est aussi un sport recommandé en cas de sciatique. Lorsque le corps humain se trouve en quasi-apesanteur dans l’eau, cela enlève toute pression qui pèse sur le dos. Avec cette activité sportive, la pression du disque lésé est réduite, ce qui par la même occasion permet de soulager le nerf sciatique. Après la disparition de la douleur, vous pouvez reprendre avec les sports d’impact ou asymétriques.

De manière générale, il est toujours recommandé de se faire accompagner par un professionnel de la kinésithérapie. Le kinésithérapeute vous guidera dans le choix des exercices adaptés à votre profil et à votre type de sciatique

 

Partager :