Travailler en laboratoire : les métiers et les avantages

72
Partager :

Travailler en laboratoire est une profession honorable qui peut amener à une stabilité financière. Pourtant, beaucoup de jeunes ignorent encore tout le potentiel de cette filière.

Si vous en faites partie, découvrez dans cet article, tous les métiers disponibles dans un laboratoire, leurs avantages ainsi que les diverses formations à suivre.

A lire également : Les avantages de la CDB pour le sport et les arts martiaux

Travailler en laboratoire : quel métier choisir ?

Plusieurs types de professions peuvent être exercés dans un laboratoire. En effet, le métier de technicien ou technologue de laboratoire concerne une vaste gamme de domaines.

Le diplômé peut travailler dans le secteur de la géologie, de l’électronique, des sciences de l’environnement… Toutefois, les métiers les plus connus sont ceux dans la chimie, la biologie ou encore la médecine.

A lire aussi : Comment diagnostiquer la dyspraxie chez l'adulte ?

Lorsque l’on parle de travail en laboratoire, on pense forcément aux personnes en blouse blanche ou bleue avec leurs éprouvettes à la main et leur microscope.

On pense immédiatement aux analyses génétiques pour le dépistage des maladies, ou pour un simple test de grossesse, voire de test de paternité.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le métier de laborantin médical, suivre ce lien. Alors quel métier choisir si l’on veut travailler dans un laboratoire ? Pour y répondre, découvrez d’abord toutes les professions disponibles. Vous pouvez être :

  • laborantin et technicien d’analyses médicales ou biomédicales ;
  • technicien chimiste ou biochimiste ; 
  • responsable de laboratoire ou responsable d’analyse ; 
  • responsable qualité ;
  • et technicien en météorologie.

Laborantin et technicien d’analyses médicales ou biomédicales

Pour ce métier, vous travaillerez avec un médecin ou un pharmacien. Vous serez alors en charge de la réalisation des différents types d’examens et de prélèvements qu’ils prescrivent.

Les analyses seront ensuite envoyées au chef de laboratoire ou au biologiste afin de mettre en évidence une anomalie.

Les résultats obtenus infirmeront ou confirmeront alors le diagnostic du médecin ou du pharmacien. Si vous choisissez ce métier, vous pourrez travailler dans un hôpital, une clinique privée, un laboratoire d’analyse privé, un centre de transfusion ou un institut de recherche.

Technicien chimiste ou biochimiste

Avec cette profession, vous serez amenés à réaliser des expériences en laboratoire et effectuer plusieurs types de dosages.

Vous pouvez travailler dans un laboratoire de recherche et de développement, un laboratoire de fabrication, un laboratoire de contrôle ou un atelier de production.

Vous pouvez également être appelés à évaluer la qualité des produits à partir de plusieurs analyses et vérifier leur conformité avec les normes et règlementations en vigueur en termes d’hygiène et de sécurité.

Vous collaborerez avec un pharmacien, un chercheur ou un ingénieur. Selon vos préférences, vous pouvez travailler dans l’un des domaines suivants :

  • l’industrie pharmaceutique ; 
  • l’industrie chimique ; 
  • l’agroalimentaire ;
  • l’automobile ;
  • l’aéronautique ;
  • la métallurgie ; 
  • les cosmétiques, etc.

Responsable de laboratoire ou responsable d’analyse

Il s’agit d’une profession à haute responsabilité. Le responsable de laboratoire ou responsable d’analyse effectue plusieurs missions :

  • répartir les tâches entre les équipes ; 
  • respecter les impératifs imposés comme les délais, le budget, etc.
  • gérer et contrôler le matériel mis à disposition des équipes ; 
  • appliquer les mesures d’hygiènes et de sécurité dans le laboratoire ; 
  • et s’occuper des tâches administratives.

Responsable de qualité

Le responsable de qualité travaille également en laboratoire. Il s’agit d’une profession à haute responsabilité. Généralement, il est secondé par l’animateur de service qualité et leur rôle est de :

  • assurer la traçabilité et la qualité des produits ; 
  • communiquer les mesures d’hygiène et de sécurité à appliquer dans le laboratoire ; 
  • et rédiger les procédures de fonctionnement au sein du laboratoire. 

Technicien en météorologie

Le technicien en météorologie est en charge du bon fonctionnement des machines et autres appareils de météorologie utilisés. Il doit ainsi réaliser plusieurs contrôles minutieux et s’assurer des bons réglages.

Il est également missionné pour vérifier l’environnement de travail, notamment la mise en conformité de celui-ci avec les normes fonctionnelles.

Travailler en laboratoire : évolution de carrière et salaire

Les techniques de laboratoire offrent également plusieurs perspectives d’évolution de carrière. Tout dépend de la formation que vous aurez suivie. Vous pouvez alors devenir :

  • consultant ;
  • ingénieur méthode ; 
  • documentaliste scientifique ; 
  • ou encore auditeur.

Concernant le salaire, le métier de technicien de laboratoire garantit un confort de travail et une stabilité financière. Au début, le salaire moyen mensuel brut est compris entre 1 600 € et 1 800 €.

Avec de l’expérience et quelques années de service, ce salaire peut augmenter jusqu’à 3 600 € bruts. Après, d’autres primes et indemnités supplémentaires sont aussi des avantages.

Toutefois, elles dépendent de l’établissement dans lequel vous travaillerez. Selon les dernières statistiques, voici les fourchettes de salaire établies pour les techniciens de laboratoire :

  • laborantin : salaire moyen annuel d’environ 30 900 € bruts ;
  • technicien d’analyse en biologie médicale : salaire moyen annuel d’environ 23 880 € ;
  • technicien en météorologie : environ 2 133 € par mois ;
  • responsable de laboratoire : entre 3 083 € et 6 667 € bruts par mois.

Concernant l’emploi du temps, travailler dans un laboratoire est très confortable, notamment en termes d’horaires. En effet, le technicien de laboratoire bénéficie d’un emploi du temps très flexible.

Son travail n’est pas toujours exigeant, mais cela dépend des circonstances et des secteurs d’activités. Il faut déjà savoir que les métiers de technicien de laboratoire sont risqués.

Ils sont souvent exposés à des matières chimiques, corrosives et inflammables, lesquelles peuvent nuire sérieusement à leur santé et leur sécurité.

Toutefois, des mesures de protection optimale sont déjà prises pour garantir un travail agréable et sécuritaire en laboratoire.

Il arrive également qu’il y ait des urgences, mais en définitive, les horaires de travail d’un technicien de laboratoire sont très confortables. Alors, il peut parfaitement combiner vie professionnelle et personnelle.

Travailler en laboratoire : les formations à suivre

Tous ceux qui travaillent en laboratoire sont des personnes qualifiées. Il faut ainsi suivre des formations spécifiques pour pouvoir réaliser un métier de technicien de laboratoire.

Les formations pour devenir laborantin

Il faut d’abord avoir :

  • un BAC scientifique ; 
  • ou un DUT Génie biologique ; 
  • ou un BTS Analyses biologiques ; 
  • ou un BTS Biologies analyses et contrôles.

Les formations pour devenir technicien d’analyses médicales ou biologiste

Il faut d’abord avoir :

  • un BTS analyses de biologie médicale à préparer pendant 2 ans ; 
  • ou un DEUST analyse des milieux biologiques de Corte ; 

Puis, il faut encore détenir :

  • un BUT génie biologique à préparer pendant 3 ans ; 
  • ou un DE de technicien de laboratoire médical.

Les formations pour devenir technicien chimiste

Il faut préparer :

  • un BTS métiers de la chimie ; 
  • ou un BTS Contrôle industriel et régulation automatique ; 
  • ou un DUT Chimie, option chimie industrielle ; 
  • ou un DUT génie chimique et génie des procédés.

Les formations pour devenir technicien en météorologie

Il faut d’abord préparer :

  • un BTS/DUT en mesures physiques pendant 2 ans ; 
  • ou un BTS Techniques physiques pour l’industrie et le laboratoire pendant 2 ans.

Ensuite, selon le choix de l’apprenant, d’autres formations supplémentaires peuvent être réalisées :

  • licence professionnelle en métrologie et obtenir un diplôme de BAC+3 ; 
  • diplôme de BAC+5 en microbiologie.

Maintenant, vous savez tout sur le fait de travailler en laboratoire. Vous savez quelles formations suivre pour devenir un technicien de laboratoire et vous offrir une carrière professionnelle évolutive. Vous savez également quel métier choisir pour disposer d’une stabilité financière. Il ne vous reste plus qu’à choisir.

Partager :