Comment arrêter la perte auditive ?

88
Partager :

La perte auditive se manifeste autant chez l’enfant que chez l’adulte. Elle est due à plusieurs raisons. Néanmoins, des solutions existent pour la stopper. Comment alors arrêter la perte auditive ? Veuillez découvrir tout ce dont vous devez savoir sur le sujet ici.

Les symptômes de la perte auditive

La perte auditive se manifeste par la diminution de la perception auditive. En d’autres termes, la personne souffrante, a une ouïe de moins en moins adapté. La perte auditive peut facilement être reconnue en fonction des symptômes qu’on perçoit chez la personne atteinte. Elle peut s’installer progressivement mais aussi brutalement. La personne qui en souffre va dans un premier temps commencer à mal percevoir les sons. Ceci peut ou non être accompagné de fièvre, de maux de tête, d’écoulements, d’acouphènes, etc.

Lire également : Comment bien choisir son lait infantile ?

Les causes de la perte de l’audition

Une perte d’audition est due à plusieurs raisons. En général, il s’agit de maladie qui provoquent cet état de chose.

Dans le cas de la perte auditive de transmission et de la perte auditive de perception

La perte auditive de transmission se matérialise par une personne qui a du mal à percevoir les sons émis. Le signal sonore se retrouve bloqué et empêche ainsi le son de passer. Elle peut également être causée par une infection externe de l’oreille, un traumatisme de l’oreille ou encore un problème se trouvant au niveau des osselets. Une tumeur peut également être à la base de la perte de transmission auditive.

A lire en complément : Engager une action en contestation de paternité avec un test ADN.

La perte de perception quant à elle se manifeste de manière bien précisé. Elle est en général due une surdité congénitale, à la prise régulière de certains médicaments, à la maladie de Ménière, une exposition régulière ou soudaine au bruit et une infection de l’oreille interne. Ce dernier cas est assez rare mais il figure quand même dans les causes de la perte de perception auditive.

Dans le cas de la presbyacousie

La presbyacousie se fait de manière naturelle et progressive. Elle est due au vieillissement et apparaît de ce fait dès l’âge de 65 ans. Néanmoins, certaines causes lui sont également propres. L’exposition prolongée au bruit, la maladie congénitale, les traumatismes et les antécédents d’otite sont par exemple d’autres causes de la presbyacousie.

L’identification de la perte auditive

La perte auditive peut s’identifier facilement, mais des examens doivent confirmer le résultat. Ainsi, pour faire face à toutes les éventualités, un test de dépistage néonatal de la surdité est pratiquée. Cela est fait dès les premiers jours et peut s’étendre jusqu’à trois mois. Une fois que l’enfant grandit, les bilans de santé sont ce qui peuvent détecter la perte de l’audition à son niveau. Certains comportements doivent aussi alerter les parents. Il s’agit par exemple d’une absence de réaction lorsqu’on l’appelle la prononciation non mélodique de certains mots, etc.

Chez l’adulte également la perte auditive se manifeste de manière plébiscitée. Il est possible qu’il ait du mal à entendre ou à comprendre lorsqu’on lui parle. Il peut aussi tourner très souvent la tête pour essayer de comprendre et de répondre à son interlocuteur. Un test de dépistage auditif est alors nécessaire. Aussi un bilan auditif est indispensable pour une prise en charge rapide.

Les solutions pour arrêter la perte auditive

Pour arrêter la perte auditive, il est recommandé de faire un test de dépistage dès lors que les premiers signes apparaissent. Plusieurs examens vont définir la perte auditive et y apporter les solutions nécessaires. Le traitement à appliquer dépend de la cause de la perte d’audition. Dans certains cas, retirer un amas de cérumen peut arrêter la perte auditive. Quelques fois, la prise de médicaments vasodilatateurs ou de corticoïdes est nécessaire. D’autres fois encore, c’est une intervention chirurgicale qui peut régler le problème. Lorsque la perte auditive est très handicapante, le port de prothèse est à même de régler le problème. Par contre, lorsque la surdité est profonde, un implant cochléaire s’avère nécessaire pour permettre une meilleure qualité de vie à la personne. Il est placé à l’intérieur de l’oreille avec un microphone posé derrière le pavillon de l’oreille.

Partager :