Quels sont les avantages et les risques des médicaments contre la douleur?

996
Partager :

Les analgésiques sont des médicaments qui réduisent ou soulagent les maux de tête, les douleurs musculaires, l’arthrite ou de nombreux autres types de douleur. Il existe de nombreux types d’analgésiques, et chacun présente des avantages et des risques. Certains types de douleur répondent mieux à certains médicaments qu’à d’autres. De plus, chaque personne peut avoir une réponse légèrement différente à un analgésique. Découvrons les avantages et risques de leur consommation.

Avantages des médicaments contre la douleur

Les médicaments contre la douleur sont efficaces pour de nombreux types de douleur.  En effet, on peut les utiliser pour un mal de tête, un mal de dents, une contraction musculaire. De plus, ils sont utiles en cas d’une gêne menstruelle ou quelques dixièmes de fièvre. Les deux catégories principales d’analgésiques en vente libre sont l’acétaminophène (Tylenol) et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Parmi les AINS en vente libre, citons l’aspirine, le naproxène (Aleve) et l’ibuprofène (Advil, Motrin).

A voir aussi : Transmission aérienne du coronavirus : risques et préventions environnementales

Les médicaments contre la douleur sont en vente libre

Ils sont faciles à obtenir. En effet, la plupart des analgésiques sont des médicaments que l’on peut acheter dans n’importe quelle pharmacie sans ordonnance. Ainsi, il n’est donc pas nécessaire d’aller d’abord chez le médecin pour acheter des médicaments pour soulager la douleur.

On utilise de façon routinière ces médicaments. En outre, ils peuvent soulager la douleur en toute sécurité sans se soucier des effets secondaires qui pourraient se produire sur votre corps. Toutefois, il est important de respecter les conditions de prise.

A lire également : Vérifier la justesse de votre tensiomètre : Étapes et conseils

Paracétamol

On utilise le paracétamol pour traiter les maux de tête et la plupart des manifestations douloureuses, à l’exception de celles d’origine neuropathique (névralgie). En effet, celles-ci résultent d’une hyperexcitabilité ou à des lésions nerveuses. La dose recommandée pour les adultes est de deux comprimés de 500 mg à prendre jusqu’à quatre fois par jour.

Il est possible d‘utiliser ce dosage à long terme, car il entraîne rarement des effets secondaires. Toutefois, une quantité excessive d’acétaminophène peut présenter des risques graves pour la santé. De plus, si la douleur s’aggrave ou dure plus de trois jours, n’augmentez pas la dose. Toutefois, consultez votre médecin, qui pourra vous prescrire d’autres formes de traitement.

Ibuprofène

Il existe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène, le diclofénac et le naproxène. En effet, ils sont particulièrement efficaces contre les douleurs causées par un processus inflammatoire, comme l’arthrite ou un traumatisme. L’ibuprofène, comme les autres AINS, ne doit pas être pris pendant de longues périodes sans le consentement et la surveillance du médecin traitant.

Une utilisation prolongée peut irriter l’estomac, provoquer des ulcères et des saignements dans les cas graves. De plus, elle peut favoriser des problèmes cardiaques ou rénaux. Les experts recommandent de ne pas dépasser les doses prescrites. En effet, un surdosage augmente le risque d‘effets secondaires graves.

Aspirine (acide acétylsalicylique)

L’aspirine est un autre type d’anti-inflammatoire non stéroïdien. Elle a une efficacité analgésique moindre que les autres AINS, avec lesquels elle partage les mêmes effets secondaires. Il convient de ne pas l’administrer aux enfants et aux jeunes de moins de 16 ans.

Partager :