Tout savoir sur la polyarthrite rhumatoïde

Les personnes atteintes de la polyarthrite rhumatoïde sont en réalité beaucoup plus nombreuses qu’on pourrait le soupçonner. Il s’agit là de l’un des rhumatismes inflammatoires chroniques les plus fréquents. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : douleur, chaleur, gonflement, rougeur des articulations, principalement au niveau des pieds et des mains. C’est une pathologie qui peut véritablement porter préjudice à l’individu, surtout concernant sa carrière professionnelle. 7 malades sur 10 affirment d’ailleurs avoir perdu leur emploi à cause de la maladie.

Qu’est-ce que la polyarthrite rhumatoïde ?

Pendant longtemps, la prise en charge de la douleur des pathologies ostéo-articulaires avait été délaissée. Mais ces derniers temps, les choses ont beaucoup changé. Pour les rhumatologues, cette prise en charge devient désormais une priorité étant donné qu’elle représente le mobile principal de consultation en rhumatologie. La polyarthrite rhumatoïde fait partie de ces pathologies que l’on retrouve parmi les arthrites chroniques. C’est une maladie auto-immune, c’est-à-dire une maladie où l’immunité agresse le propre corps de la personne atteinte. Les articulations ne sont pas seulement concernées. Dans bien des cas, les autres zones du corps peuvent être affectées.

A voir aussi : 4 choses à savoir sur IQOS, la nouvelle cigarette de Philip Morris

La polyarthrite rhumatoïde présente d’habitude les mêmes symptômes. On note des douleurs, ou une sensibilité aux articulations atteintes. Les douleurs deviennent plus intenses durant la nuit et le petit matin, ou même après une période de repos prolongé. Le patient se retrouve également avec un gonflement d’une, ou de plusieurs articulations (sachant que le dernier cas est plus fréquent). Les articulations atteintes sont également chaudes et quelquefois rouges. Parmi les autres symptômes de cette pathologie liée à la rhumatologie, on peut aussi parler de la raideur matinale des articulations qui peut persister pendant 60 bonnes minutes. On peut aussi parler de la fatigue qui est toujours présente, ainsi que de la fièvre lors des poussées de la maladie.

Des conséquences non négligeables dans la vie professionnelle de l’individu

La douleur en rhumatologie constitue un facteur important de handicap fonctionnel et de détérioration de la qualité de vie des patients. Dans le cadre du travail, les raideurs, la fatigue, les douleurs et la difficulté à mobiliser les articulations ont amené un grand nombre de personnes à perdre leur boulot. Seul un faible pourcentage des personnes atteintes de la polyarthrite rhumatoïde parviennent à s’adapter à leur poste de travail. C’est une maladie qui peut être très handicapante, au point de détériorer la santé mentale de l’individu.

A lire également : Rumignote : 1 astuces miracle pour arrêter de se plaindre

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons