Les avantages de l’ostéopathie

17
Partager :
Les avantages de l’ostéopathie

L’ostéopathie est une forme de médecine douce non conventionnelle qui consiste à intervenir sur le système musculosquelettique pour apporter un soulagement dans le cadre de troubles fonctionnels. La discipline utilise également des techniques de relâchement myofascial. En France, la discipline fait de nombreux adeptes pour plusieurs raisons.

L’ostéopathie soulage de nombreux maux

Contrairement à d’autres médecines douces, les médecines non conventionnelles sont réglementées et ne peuvent être pratiquées que par des professionnels de santé diplômés. C’est le cas de l’ostéopathie. Certains d’entre eux ont fait leurs études dans des écoles spécialisées reconnues par l’État. Les médecins, les kinésithérapeutes, les sages-femmes et les infirmiers peuvent également obtenir ce titre après avoir suivi une formation à l’université ou dans un institut spécialisé. 

A lire en complément : Pourquoi porter un appareil auditif ?

L’ostéopathie fait partie des soins naturels

Les manipulations se font à la main. Les soins d’ostéopathie ne reposent que sur les connaissances et le savoir-faire du praticien. Elle fait partie de ce que l’on appelle plus communément les médecines douces. C’est une médecine complètement naturelle à laquelle adhèrent de plus en plus de personnes qui souhaitent réduire leur consommation de médicaments. 

L’ostéopathie est remboursée par la mutuelle

L’autre avantage de l’ostéopathie, c’est que les mutuelles prennent désormais en charge les actes d’ostéopathie, tout comme les autres actes de médecine non conventionnelle répertoriés par la sécurité sociale. Certaines compagnies prennent en charge un certain nombre de séances (généralement de 3 à 5 séances). D’autres décident d’appliquer un forfait. Pour être remboursé, il faut demander une facture au praticien et l’envoyer ensuite à sa mutuelle qui traitera la demande de remboursement. La plupart des mutuelles facilitent les démarches en ligne pour accélérer la procédure pour les patients.

A lire également : Etudes de kinésithérapie ou ostéopathie : Quelle voie choisir ?

Partager :