Quand prendre de la chlorella ?

28
Partager :

La chlorelle est une algue d’eau douce (algue verte). Elle contient des protéines, du fer, des vitamines B et C et d’autres antioxydants. Elle peut contenir des substances qui combattent les bactéries, les champignons, les tumeurs et les virus. Quand doit-on prendre de la chlorella ?

Quand doit-on prendre de la chlorella ?

La chlorelle peut aider votre système immunitaire à mieux fonctionner. Il existe des preuves qui démontrent que la chlorella peut aider les personnes atteintes de certaines tumeurs à mieux tolérer la chimiothérapie et la radiothérapie. En outre, la chlorella peut aider à augmenter le nombre de globules blancs chez les personnes vivant avec le VIH ou le cancer, ce qui permet au corps de combattre les infections. On peut également en prendre lorsqu’on désire protéger les cellules contre les dommages causés par les radiations et les métaux toxiques, tels que le plomb.

A lire en complément : Lit médicalisé : comment choisir ?

La chlorelle a été utilisée pour traiter les troubles gastro-intestinaux, notamment la constipation, la diverticulite, et certaines maladies inflammatoires de l’intestin. Elle est également utile en cas d’ulcère d’estomac. Cette algue est aussi utilisée en guise de traitement ou de prévention contre plusieurs maux, dont les crises d’asthme, la mauvaise haleine, la fibromyalgie, le taux de cholestérol élevé… On en prend également lorsqu’on veut traiter l’hypertension artérielle, le niveau bas de vitamine B-12, le syndrome prémenstruel, le trichomonas, les taches blanches sur les organes génitaux appelées leucoplasie vulvaire…

Certaines personnes prennent également de la chlorella pour augmenter leur niveau d’énergie, désintoxiquer leur corps et améliorer les fonctions mentales.

A lire en complément : Quand annoncer une grossesse à ses proches ?

Quels sont les risques liés à la prise abusive de chlorella ?

Des études suggèrent que la chlorelle peut être sans danger lorsqu’elle est prise par voie orale pendant une courte période, jusqu’à deux mois. Au-delà de cette période, des effets secondaires peuvent se manifester. Si vous prenez trop de chlorella, vous pourriez avoir un ballonnement du ventre, faire de la diarrhée, avoir de la fatigue, de la nausée, et même des crampes d’estomac.

De plus, des réactions allergiques ont été rapportées chez certaines personnes prenant de la chlorelle. Ces réactions comprennent de graves problèmes respiratoires ainsi qu’une réaction allergique potentiellement mortelle appelée anaphylaxie. Par ailleurs, il n’y a pas suffisamment de recherches pour savoir si la chlorelle est sans danger pour les femmes enceintes ou celles qui allaitent. Par contre, elle peut rendre difficile l’action de la warfarine et d’autres anticoagulants lors d’un traitement.

Certains suppléments de chlorelle peuvent contenir de l’iode, les personnes allergiques à l’iode doivent donc les éviter. Il est également bien, de toujours informer votre médecin de tous les suppléments que vous prenez, y compris les suppléments naturels et ceux achetés sans ordonnance. De cette façon, ce dernier peut vérifier les effets secondaires potentiels ou les interactions médicamenteux.

Ce qu’il faut retenir

Les partisans de la chlorella disent qu’il s’agit d’un complément alimentaire hautement nutritif qui peut compenser certaines carences en nutriments que les végétariens et les végétaliens subissent couramment.

Certaines preuves scientifiques tout de même précoces soutiennent son utilisation pour améliorer la santé et le bien-être, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cela.

En tant que complément alimentaire, la chlorella peut présenter certains avantages. Toutefois, il ne faut pas en abuser.

Partager :