3 conseils pour débuter la méditation

J’ espère que je vous ai convaincu d’essayer la méditation à travers mon article « 7 excellentes raisons de vous mettre en méditation ». Dans cet article, vous découvrirez une méthode simple de méditation. Ici, j’applique les principes généraux de la méditation pleine conscience. C’est le plus connu et pratiqué. Sa pratique et ses avantages intéressent les méditants expérimentés, les scientifiques, les gestionnaires, les parents et

les débutants bien sûr !

Lire également : 5 pratiques pour une alimentation équilibrée avec Happybiote

Ici, en quelques points, comment pratiquer la méditation pleine conscience.

  1. Position

Vous pouvez choisir la position du tailleur ou ou la position du lotus. Dans les deux cas, asseyez-vous sur un tapis (pour protéger vos pieds et vos chevilles). Asseyez-vous sur un petit coussin. Il existe deux types de position de lotus :

A lire aussi : Lecture : Lire c'est bon pour la santé !

  • le demi-lotus : jambes croisées, pied gauche contre le périnée, pied droit au-dessus du mollet de la cuisse
  • tout le lotus : les jambes croisées, le pied gauche sur la cuisse droite et le pied droit sur la cuisse gauche. Cette position est souvent difficile à tenir si vous êtes pas habitué à elle, alors n’insistez pas si vous n’êtes pas à l’aise.

Mais si vous n’aimez pas la position du lotus, vous pouvez tout à fait choisir la position assise. Il n’y a pas de mal à cela. Au contraire, de nombreux experts en méditation recommandent de commencer et je partage pleinement cette opinion.

Dans ce cas, asseyez-vous sur une chaise ou un canapé, dos droit, pieds posés à plat sur le sol. Jambes les unes contre les autres. Les mains sur les genoux. Le dos ne doit pas s’appuyer contre le dossier, mais doit rester droit.

Il n’est pas conseillé de pratiquer la méditation de la pleine conscience allongée, car cela favorise l’endormissement.

  1. Posture

Il est important, pendant la méditation, de trouver le bon équilibre pour votre corps. Cet équilibre du corps favorisera l’équilibre de l’esprit.

Donc, vous devez être détendu, mais pas trop. Votre dos doit rester droit, pas s’évanouir pendant la méditation. Cependant, vous n’avez pas à rester tendu et contracté tout au long de la exercice pour rester debout. Allongez la colonne vertébrale, trouvez l’inclinaison correcte du dos qui vous permettra de rester droit sans trop d’effort. Maintenez cette position et détendez le reste du corps.

  1. Yeux fermés ou ouverts

Le plus commun est de pratiquer la méditation avec les yeux fermés. Mais certains experts, comme Fabrice Midal, recommandent de méditer les yeux ouverts.

Dans ce cas ont, comme des statues de Bouddha, les yeux à moitié ouverts. Laissez votre regard se tenir sur un point devant vous sur le sol. Ne regarde pas autour. Laissez votre look look poser.

Essayez les yeux fermés et ouverts et choisissez simplement ce que vous préférez.

  1. Et puis ? Qu’est-ce que je fais ?

Contrairement à beaucoup d’idées communes, dans la méditation, il ne s’agit pas de penser à rien.

La méditation de la pleine conscience consiste à garder son attention dans le moment présent et à observer les signaux faibles autour de soi. Par conséquent, nous ne devrions pas essayer pour faire le vide dans notre esprit. Mais laissez plutôt passer les pensées, les sensations, les sentiments, sans s’attarder sur eux.

  1. Sensations intérieures et extérieures

Pendant votre méditation, l’important est de garder votre attention dans le moment présent. Ensuite, elle peut s’attarrer sur deux types de sensations :

  • Les sensations intérieures : vos sentiments, vos pensées, vos angoisses, qui inonderont votre esprit au fur et à mesure que vous allez. Que ces pensées viennent, notez-les, ne les jugez pas, jugez vous-mêmes, et laissez-les partir.
  • Sensations externes : ce sont celles apportées par votre corps, et par vos sens (ouïe, toucher, goût…). Notez les sons autour de vous, les mouvements de l’air, les sensations d’inconfort de votre corps. Quant aux pensées, notez ces sensations, ne les jugez pas. Laisse-les partir…

Demi-position Lotus

  1. Les trois fondamentaux attitudes

Selon Christophe André, célèbre médecin-psychiatre qui a apporté la méditation à l’hôpital, la pleine conscience peut être divisée en trois attitudes fondamentales :

  • L’ ouverture maximale du champ d’attention, c’est-à-dire tout ce qui est présent à l’esprit minute après minute : respiration, sensations corporelles, sons, émotions, pensées.
  • Le désengagement des tendances à juger, contrôler ou diriger cette expérience du moment présent.
  • La conscience « non élaborée » dans laquelle on ne cherche pas à analyser ou à mettre en mots, mais plutôt à observer et à tester.
  1. Quand vos pensées vous assailleront

Lorsque vous êtes submergé par les émotions, les soucis, votre cerveau reprend son tourbillon habituel de pensées :

  • Ne vous jugez pas, ne vous sentez pas coupable, il est tout à fait normal de se laisser emporter par les pensées
  • Ecrivez ces pensées, mettez-les mentalement un « post-it »
  • Laisse-les partir
  • Se concentrer sur le moment présent
  • Attirez votre attention sur un détail (votre respiration, votre corps, un bruit régulier) pour vous aider à recentrer votre attention dans le présent

Au début, vous vous laisserez souvent emporter par vos pensées. Mais ne vous découragez pas. Au fur et à mesure que vous allez, vous arriverez à fixer votre attention de mieux en mieux…

  1. Définir une durée avant de commencer

Personnellement, je recommande, au moins de commencer, de définir une durée et de mettre une alarme avant de commencer la méditation. En effet, quand nous méditons, le temps passe complètement différemment. Donc le risque est de se demander toutes les 2 minutes combien de temps nous méditons.

Donc, pour éviter cette perturbation, mettez-vous à l’avance un temps pour méditer, et mettez une alarme sur votre téléphone. Ainsi, vos pensées ne seront pas dérangées par la mesure du temps. Votre téléphone vous informera que vous avez atteint l’heure souhaitée (sans avoir à vous arrêter à ce temps bien sûr !)

  1. Pratiquez régulièrement

Pour progresser dans la méditation, et le sentiment tourne les effets, il est nécessaire de pratiquer régulièrement. 10 minutes par jour est un très bon rythme pour obtenir des effets visibles, sans être découragé par une pratique qui prendrait trop de temps et serait difficile à décrocher dans un horaire chargé.

10 minutes par jour pour s’intégrer dans votre journal n’est rien du tout. Il est temps de lire un article ou de fumer une cigarette. Bien sûr, vous pouvez pratiquer plus si vous le souhaitez !

  1. Préparez-vous un horaire

Afin de maintenir cette résolution et de pratiquer vos 10 minutes par jour, je vous recommande de consacrer une plage de temps fixe et non variable. Sinon, le risque est de repousser chaque fois grâce au fameux « Je le ferai plus tard ».

Préparez-vous un horaire quotidien, ou mieux jumeler la méditation de pleine conscience avant ou après une autre activité que vous pratiquez tous les jours comme vous Brossez-vous les dents, prenez votre douche…

Intégrer la méditation dans une routine matinale, comme Miracle Morning, et l’effet sera incroyable, comme je vous le dis dans l’article « Miracle Morning, la méthode qui vous fera aimer le orning » !

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons