Comment surmonter au mieux son deuil ?

98
Partager :

Le deuil est la période où vous allez laisser mûrir la douleur que vous ressentez suite à la perte d’un être cher. Chaque deuil est singulier par sa durée, son intensité et par les manières dont chacun l’exprime. La voie de la guérison n’est pas une option, c’est une obligation pour les vivants afin de pouvoir avancer.  Il faut se prendre en main et identifier les obstacles qui vous empêchent d’atteindre l’apaisement. Le processus peut s’avérer pénible et long, mais il demeure essentiel pour réussir à admettre la disparition d’un être aimé.

Un processus pénible, mais surmontable

La perte d’un proche est toujours difficile à surmonter, mais il n’est pas impossible. Le deuil se fait par étapes et peut être délicat selon les circonstances de la perte. C’est véridique, le deuil est un processus pénible, chacun le vit du mieux qu’il peut. Cependant, une perte reste toujours une épreuve bouleversante dans la vie d’une personne, chaque deuil est douloureux d’une manière ou d’une autre.

A lire également : Yin Yoga libère-t-il des émotions ?

Chacun son rythme

Ne vous laissez pas bousculer quant à la durée de votre deuil, il peut durer d’une semaine à des dizaines d’années dépendant des personnes endeuillées. Ne précipitez pas le processus, car cela pourrait affecter votre état émotionnel, les cartes du lendemain sont entre vos mains. Même si tout le monde est passé par là, les pertes ne se vivent pas de la même manière. Comme toutes blessures, laissez votre cœur et votre âme cicatriser ainsi par la suite, il ne restera qu’une cicatrice indolore, mais marquante pour vous rappeler de l’existence de votre bien-aimé. N’essayez pas de comptabiliser le temps que vous avez mis à faire votre deuil, il reste artificiel. L’essentiel, c’est que vous ayez réussi à surmonter votre deuil.

N’essayez pas d’oublier 

Le plus dur dans le deuil, c’est d’accepter que la personne que vous avez autrefois chérie est partie, laissant derrière elle une absence et un goût amer dans la vie des endeuillés. Pour ne plus souffrir, chacun veut l’oublier à sa façon et le caser dans un coin de la tête pour ensuite l’enfermer à double tour. Ne faites plus cette erreur, au lieu d’essayer de l’effacer de votre mémoire, rendez hommage au défunt, ne restez pas focaliser sur la perte. Il est primordial de montrer votre gratitude d’avoir rencontré cette personne dans votre vie et puisez de la force dans vos souvenirs et moments passés avec elle.

A découvrir également : Le rôle d'un docteur en naturopathie moderne dans les soins contre le cancer

Vous pouvez lui rendre hommage en organisant des rituels avec l’entourage de la personne décédée comme des services commémoratifs annuels.

Ne vous laissez pas aveugler par votre deuil

Les grandes épreuves forgent et créent une tension dans la vie. Elles provoquent un état de vulnérabilité qui nous met en contact avec nos besoins les plus primaires. C’est pourquoi, au lieu de vous noyer dans le chagrin, vous devez revoir la direction de votre vie et apprendre à apprécier ceux qui vous entourent. Ne restez pas focus sur la perte, voyez la vie d’une autre manière, car tous ces changements forgent un lien avec l’existence. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui ont témoigné du deuil comme élément qui fait grandir, elles en sont sorties plus humaines. Vivez pour vous et prenez soin de vous, n’ayez pas peur du regard des autres, faites plaisir, mais surtout faites-vous plaisir. Cela peut vous paraître absurde, mais le deuil est une expérience que chacun doit accepter. 

Demander de l’aide n’est pas une faiblesse

Lorsque ni les larmes ne suffisent plus pour exprimer votre souffrance, oubliez votre fierté et déballez votre sac, car plus vous encaissez, moins votre peine aura du mal à disparaître.

Que ce soit à un proche, à un membre de votre famille, à un professionnel ou même à des inconnus membres d’un groupe de parole, demandez de l’aide ne fait pas de vous une personne faible.

Acceptez votre détresse, vous verrez que vous n’êtes pas aussi seul que vous le pensiez.  C’est le premier pas vers la résolution de vos tourments émotionnels ou psychologiques. Osez retirer ce fardeau de vos épaules, exprimez votre chagrin, votre malheur et vos peurs, quel que soit votre âge. 

Voyez le monde d’un œil nouveau

Renouer avec vos émotions permettra de rétablir votre paix intérieure et alors vous verrez que ce monde est fait de beaucoup d’opportunités. Votre bien-être spirituel et physique est le premier facteur de votre développement intérieur. Sortez de vos zones de confort et vibrez en sentant, en observant et en vivant dans ce monde où vous avez pleinement votre place. Ne voyez plus les obstacles de la vie comme des murs infranchissables, considérez-les en tant qu’opportunité de dépasser vos limites.

Partager :