Quels sont les commerces ouverts durant le confinement de COVID-19 ?

31
Partager :

C’ est une question qui revient à beaucoup de lèvres. Quels sont les magasins encore ouverts pendant la période de ce nouveau confinement ? Le gouvernement avait promis d’éclaircir la question. Nous en savons un peu plus et nous vous dirons tout !

Vendredi en fin de journée, les dernières mesures autour de cette nouvelle inclusion dans laquelle la population belge est entrée depuis lundi. Parmi ces entreprises étaient de nouveau la cible et certaines ont été forcées de fermer leurs portes. Mais exactement, quels sont ces magasins ?

A lire également : Comment bien doser son e liquide ?

Le gouvernement fédéral avait promis de clarifier la question et de ne pas revenir dans les mêmes couacs que lors du premier confinement en mars. Nous parlons maintenant d’entreprises « essentielles ». Une liste qui avait fait beaucoup d’encre au printemps dernier ; les commerçants indépendants se sentaient floues par la fermeture forcée de leur commerce, tandis que les grands magasins ont été autorisés à ouvrir et à offrir des produits trouvés dans ces petites boutiques.

Quelle est la liste des magasins ouverts ?

Pour cette nouvelle inclusion, le gouvernement a décidé de clarifier les choses en publiant une liste d’entreprises qui peuvent rester ouvertes. Voici la liste préliminaire de ceux qui restent ouverts, dans les détails :

A lire aussi : Pourquoi devriez-vous utiliser de la résine de CBD ?

— Supermarchés, y compris la nuit. Nourriture pour animaux. — Pharmacies. — Magasins de journaux, librairies. — Les stations-service et les fournisseurs de carburant. — Magasins de télécommunications (à l’exception des magasins vendant des accessoires uniquement) et sur rendez-vous. — Stockage des dispositifs médicaux en cas d’urgence. — magasins d’assortiment général de bricolage qui vendent principalement des outils et des matériaux de construction. — Jardineries, pépinières, fleuristes et magasins de plantes. — Magasins spécialisés dans la vente de vêtements, de fils à tricoter et de mercerie. — Magasins de gros destinés aux professionnels exclusivement au bénéfice de ces derniers. — Blanchisseries. — Garages, limités aux services de réparation et de réparation, et ateliers de bicyclettes, limités à l’entretien et aux réparations. — Prestataires de services indépendants. — Administrateurs

Une liste qui a été confirmée lors de la publication au Journal officiel belge ce week-end.

Important : Les étagères des grandes surfaces en concurrence avec les petites entreprises fermées doivent être vides afin que les commerçants puissent vendre par emporter et cliquer et collecter.

« C’est ainsi que les étagères des jouets, des ustensiles doivent être vides cuisine et des vêtements, meubles, meubles de jardin, barbecues et appareils de chauffage mobiles, les articles décoratifs (à l’exclusion des bougies), les articles multimédias et électriques, les chaussures, les accessoires de télécommunications, les bijoux, le cuir et les articles de sport. Cependant, ces produits peuvent être livrés ou pris après avoir été commandés », déclare David Clarinval, ministre fédéral des Indépendants et des PME.

Sans parler du fait que les salons de coiffure, les coiffeurs, les instituts de manucure, les établissements de beauté, les instituts de pédicure non médicale et les salons de massage devraient fermer leurs portes.

Partager :